New York: pont de Brooklyn

Le pont de Brooklyn, en anglais Brooklyn Bridge, à New York est l’un des plus anciens ponts suspendus des États-Unis. Il traverse l’East River pour relier les arrondissements de Manhattan et de Brooklyn.

Long de 1 825 mètres, il est ouvert à la circulation le , après 14 ans de travaux. Pendant cette seule journée, il est emprunté par 1 800 véhicules et 150 300 personnes. Le pont coûte plus de 15 millions de dollars de l’époque et on estime que 27 personnes trouvent la mort pendant les travaux. Son architecte, John Augustus Roebling meurt des suites d’un accident sur le chantier, quelques jours seulement après le début des travaux. C’est son fils, Washington Roebling, puis sa bru, Emily Warren Roebling, qui mènent le projet à son terme.

Le pont de Brooklyn est un pont suspendu monté sur des piliers de 90 m qui sont enterrés à 35 m de fond ; le tablier se situe à une hauteur de 44 m1. Sa longueur totale, y compris les rampes d’accès, s’élève à 1 825 m pour une largeur de 28 m. La portée entre les pylônes de granite2 atteint 487 m1.

Sa conception revient au cabinet d’architecture de John Augustus Roebling à Trenton (New Jersey), qui a à son actif plusieurs ponts suspendus de taille plus modeste : à Waco (Texas) et à Cincinnati (Ohio). Le coût total de l’ouvrage s’élève finalement à un peu plus de quinze millions de dollars3.

Le creusement des fondations se fait avec le procédé Triger. Un caisson en bois (en forme de cuvette renversée) est assemblé puis remorqué sur le lieu de construction des piliers, puis lesté avec du granit pour être immergé. Ensuite, à l’aide d’un piston, de l’air comprimé est soufflé dans le caisson afin d’en chasser l’eau et permettre ainsi aux ouvriers de travailler au sec.

Quand il est achevé, le profil aérodynamique du pont n’a pas encore été mis à l’épreuve. À cette époque, on n’utilise pas de soufflerie pour réaliser des essais sur modèles réduits. Le concepteur, particulièrement prudent, fait construire des armatures six fois plus résistantes que celles qu’il a estimé nécessaires. Il constate néanmoins que les câbles livrés par l’un des sous-traitants sont moins solides que prévu.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *