Visite de l’exposition “Hockney – Matisse. Un paradis retrouvé” au musée Matisse

exposition Hockney
 
Visite de l’exposition “Hockney – Matisse. Un paradis retrouvé” au musée Matisse.
 
Dans le cadre de la Biennale des Arts de Nice, le musée Matisse présente un dialogue inédit entre David Hockney et Henri Matisse. Après Matisse et Picasso, la comédie du modèle (2018), Cinématisse. Dialogues d’un peintre avec le cinéma (2019), ce nouveau face-à-face s’inscrit dans une programmation dont l’ambition est de regarder Matisse à travers ses contemporains ou son héritage.
 

 
L’exposition Hockney – Matisse. Un Paradis retrouvé s’ouvre sur une série récente de Fresh Flowers, peintures d’iPad réalisées en Normandie, dont l’artiste nous a réservé la primeur pour l’été. Au-delà de cette entrée en matière, Claudine Grammont a imaginé un parcours des collections du musée Matisse guidé par l’œuvre de David Hockney.
 
Plus que des face-à-face, se créent des résonances surprenantes qui évoquent des univers communs aux deux artistes, notamment cette continuité sensible entre l’espace de l’atelier et de ses objets, cadre mental de la création, et l’en dehors, paysages de Nice, de Tahiti ou de Los Angeles. La Côte d’Azur rejoint ainsi la Californie à travers les thèmes de la piscine, de la fenêtre et du jardin luxuriant.
 
De salle en salle, on comprend que l’œuvre de David Hockney n’est jamais loin de celle de Matisse, dans ses dessins au trait à la ligne épurée, dans ses paysages habités par le mouvement et le corps de l’artiste, dans son rapport au modèle, et plus généralement, dans cette volonté commune d’embrasser le réel. Partout, cette même exigence du regard du peintre qui pense l’acte de la perception, l’explore dans ses multiples possibles, partout aussi ce même désir pour la couleur qui nous ravit : un paradis retrouvé.
 
Sont ainsi réunies soixante-dix œuvres de David Hockney, des années 1960 jusqu’à aujourd’hui, en dialogue avec une sélection d’œuvres d’Henri Matisse de la collection du musée Matisse, à laquelle s’ajoutent les prêts exceptionnels de la Fondation Beyeler et du Musée national Picasso, Paris. Les œuvres de David Hockney sont issues de la collection de l’artiste et de celle de la David Hockney Foundation, Los Angeles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.